Étude n° 111 en sol mineur

8,00

48 en stock

Description

« Haletante »

Étude des deux mains pour réunir l’expression à la vitesse.

Pour quiconque a surmonté toutes les difficultés mécaniques du piano, l’expression réunie à la vitesse est la plus facile, en raison de l’imperfection de l’instrument qui n’oppose jamais plus d’obstacles que dans les morceaux d’un mouvement lent, où le comble de l’art est indispensable pour faire l’illusion des sons soutenus. Ici la vivacité du mouvement détruit cette difficulté, et ne laisse que celle de conduire d’un bout à l’autre avec une chaleur progressivement croissante, un morceau dont l’expression agitée doit produire l’effet d’une émotion qu’on ne saurait qualifier que par la dénomination d’haletante. Dans ce genre de musique, presque toutes les transitions doivent être du PIANO au FORTISSIMO , parce que l’extrême agitation a peu de nuances intermédiaires ; mais tout ce qui n’est pas FORTISSIMO , ne doit point être heurté. Les marches par octaves de la basse seront menées CRESCENDO , et enfin on se ménagera des ressources pour augmenter de chaleur d’exécution après la reprise du premier motif : tout en jouant les octaves de la basse avec force, on tâchera de les lier le plus qu’on pourra, ce qui serait impossible si la main gauche contractait la moindre raideur. (H. de Montgeroult)

 

Informations complémentaires

Poids 180 g
Dimensions 32 x 22.5 x 0.5 cm

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Étude n° 111 en sol mineur”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*